LES “ANCIENS” RÉCOMPENSÉS

tropheesQT

Lancée en 2008, la marque Qualité Tourisme Martinique célèbre déjà ses meilleurs anciens.
Cinq établissements récompensés par un trophée spécial lors de la cérémonie annuelle de remise des plaques.

Les heureux récipiendaires, modèles de persévérance dans la qualité de leur offre, sont les hôtels Cap Est Lagoon Resort & Spa (Le François), Diamant Beach (Le Diamant) et les restaurants Le Bambou (Morne rouge), Fleur de Sel (Les Trois Ilets), et Tante Arlette (GrandRivière).
Ils ont été récompensés par des Totems, oeuvres de l’artiste martiniquais Christophe Mert.
Pour Carine Charpentier, gérante de Tante Arlette : “C’est un prix spécial encore plus important pour nous parce qu’il vient, sans qu’on l’ait recherché, récompenser des années d’efforts pour s’améliorer et faire progresser la qualité.”
Même satisfaction chez Line LouisThérése, gérante du Bambou: “ J’ai fait plaisir à ma Maman en lui apprenant qu’on a reçu ce trophée, c’est l’aboutissement d’une histoire familiale commencée il y a 29 ans. Ca nous permet aussi de ne pas nous endormir sur nos lauriers.” Satisfaction tempérée toutefois d’une pointe de regret: “Il manque encore beaucoup de professionnels dans la démarche!”
Un point de vue que confirme Olivier Rousselier, Directeu r Général du Cap Est Lagoon Resort & Spa, et qui transmet son savoir en hôtellerie de luxe également à l’hôtel Diamant Beach: “ La démarche Qualité Tourisme Martinique est avant tout une démarche professionnelle. Plus nous
serons nombreux à y adhérer, plus fort sera le message auprès de tous les prestataires, tour operators, sur la destination. Ils y verront une garantie de qualité du produit, assumée par les professionnels du tourisme de Martinique.”

Et dans un contexte de crise et de concurrence exacerbée, il faut savoir rassurer et se démarquer.
Nos cinq primés ont tous obtenus des moyennes de notes au référentiel autour des 80%. Ils ne s’en contentent pas. Olivier Rousselier veut améliorer l’offre de loisirs au Cap Est, et proposer une
restauration très qualitative au Diamant Beach. Line Louis Thérése promet de belles surprises au Bambou pour la rentrée avec l’emploi d’ustensiles venus d’ailleurs pour enrichir ses recettes martiniquaises. Carine Chapentier lance chez Tante Arlette un concept “chambres d’hôtes” avec
10 chambres qu’elle souhaite marquer rapidement “Qualité Tourisme Martinique”.
L’évolution de Damien Pelé, Gérant et Chef Cuisinier de Fleur de Sel est exemplaire: “L’année dernière on a vraiment senti la crise, il y moins d’argent. Du coup nous avons entrepris de faire évoluer notre image un peu élitiste, sans rien renier de notre qualité. Nous avons ouvert à l’arrière
un bar à tapas, Atomic Food, afin d’augmenter notre amplitude tarifaire. On retravaille les produits à notre façon décalée, mais un peu plus ethnique (thaï, caribbéen…), des plats à l’ardoise, en fonction du marché, plutôt qu’à la carte. Dès septembre, Fleur de Sel deviendra Atomic Food. Et de conclure “ la marque Qualité Tourisme fait sans doute plutôt référence dans l’esprit du public à un restaurant traditionnel, de gastronomie française… Nous ici en Martinique, on parle de faire voyager les gens avec des produits de chez nous, des épices, les faire rêver, dans l’esprit qualitatif
de la cuisine française, mais d’une façon différente.”