L’Alsace a Kay, nouveau promu.

DSCF3231
Philipe Mehn, propriétaire: “le référentiel Qualité Tourisme Martinique, c’est à la fois un outil de management des salariés, de suivi, et d’auto-évaluation pour le dirigeant.
Pour nous ça représente un socle: tout ce qui est écrit, on vérifie qu’on le fait bien. II suffit de suivre les indications!

Ouvrir un restaurant et une épicerie fine, spécialisés en produits alsaciens, dans le Nord Caraibe, à Saint Pierre, c’était un pari original, et plutôt décalé! En fait, je suis tombé sous le charme de la Martinique début 2012. Et j’ai inauguré l’Alsace a Kay dès la fin de l’année, le 14 décembre. C’est le jour de la sainte Odile, sainte patronne de l’Alsace.

J’avais envie de me démarquer, d’apporter un plus à l’entreprise. Très rapidement, la démarche Qualité Tourisme Martinique s’est imposée comme une évidence, un complément indispensable. Je suis déjà dirigeant de l’Amicale des Alsaciens de Martinique, membre de L’Union Internationale des Alsaciens, adhérent de la marque partagée Alsace à coeur. L’obtention de cette nouvelle marque me conforte dans mon double rôle d’ambassadeur: d’Alsace en Martinique, à plein temps, et inversement, de Martinique en Alsace, lors de mes déplacements.

La marque Qualité Tourisme Martinique reflète aussi ce que je fais beaucoup, tous les jours: conseiller, en fonction de leurs goûts, mes compatriotes alsaciens dont c’est le premier séjour, sur ce qu’ils doivent voir en Martinique. Ils en profitent pour prendre un amer bière, manger un bretzel et retrouver un bout de pays, face à la magnifique baie de Saint Pierre..

Nos clients nous jugeaient déjà particulièrement agréables et performants sur l’accueil et le service. La démarche Qualité Tourisme nous a permis d’améliorer encore certains points: l’accueil téléphonique par exemple était bon mais on pêchait sur les indications pour arriver chez nous.

Paradoxalement, ce qui m’a demandé le plus d’effort, c’est la traduction de notre carte détaillée en 3 langues: anglais, espagnol et allemand.

La prochaine étape: améliorer notre promotion des produits martiniquais. A côté des vins d’Alsace et des crémant Bott, Moltès, Cave de Cléebourg, des eaux de vie et whiskies Meyer’s, et de la bière artisanale de Saint Pierre, au nom prédestiné, j’ai élargi ma gamme de rhums. Et j’ai le projet d’ajouter à ma carte quelques spécialités martiniquaises. Cà ne dénaturera pas notre spécificité, qui est la promotion des plats et produits alsaciens, choucroute, jarrets et baeckeoffe en tête. Mais on s’appelle Alsace a Kay: le côté Alsace est fait; le côté a Kay reste encore à faire.

Avez vous une suggestion ?

Ecrivez-nous