Chez Louise, qualité et tradition familiale

DSCF3642

Louise Frédéric, Responsable du restaurant le Rameau de Champfleury, alias Chez Louise: “La marque Qualité Tourisme c‘est une distinction, une fierté pour la maison.

Je suis la fille du restaurant Chez Gracieuse. J’ai commencé avec ma maman à Cap Chevalier à 19 ans. On peut dire que j’ai été à bonne école. La marque Qualité Tourisme, c’est la continuité. Quand j’ai ouvert mon propre établissement il y a cinq ans, la Chambre de Commerce m’a suggéré de me lancer dans l’aventure. Et j’ai obtenu la marque quelques mois après.
Le renouvellement vient couronner nos efforts réguliers. On peut être à la fois une petite structure familiale et maintenir un haut degré d’exigence sur la qualité.

Les premières améliorations ont porté sur la prise de contact et la communication: bien répondre au téléphone, annoncer le nom du restaurant, noter le nom du client, indiquer le chemin pour venir, nos horaires… Et puis il y a des détails auxquels on ne pense pas. On nous a demandé par exemple d’installer une poubelle sur le parking: quand les clients arrivent, ils ont souvent de petites choses à jeter dans le coffre de leur voiture. Lors de la visite, l’auditeur “client mystère” observe et note tout: la tenue vestimentaire, des chaussures à la propreté des ongles, la cuisson précise d’une entrecôte, l’approche client et la prise de commande, la propreté des toilettes… Même si ce “client mystère” se présente en fin de repas et nous annonce que tout s’est bien passé, on ne prend la mesure que quand on reçoit le compte-rendu complet par écrit.
C’est une base sur laquelle on essaie de progresser. Je suis assez curieuse, je vais souvent dans d’autres restaurants pour voir comment ça se passe, et j’aime apprendre en permanence. Ce que les clients viennent d’abord chercher chez nous, ce sont les produis frais: j’ai mes frères qui sont pêcheurs à Cap Chevalier, j’ai tous les jours de la langouste et du poisson frais. Et puis on sert une cuisine créole comme à la maison, à base de fruit à pain, ti-nain, dachine… Sur notre livre d’or les clients insistent sur l’accueil, la décoration des plats. On a nos fidèles. Ils aiment l’aspect campagne, le petit café dans le jardin. Ils se sentent comme à la maison. C’est vrai que j’habite sur place, j’ai du temps pour soigner la décoration, mettre des fleurs, et bien accueillir mes clients. Je regarde aussi beaucoup les avis sur Tripadvisor. Ce sont les mêmes points forts qui ressortent et dans l’ensemble les clients sont très satisfaits. Il y a en a quelques uns qui trouvent les plats pas assez assaisonnés à leur goût. Mais, aujourd’hui on fait plus attention aux gens qui ont de la tension, aux diabétiques, alors je mets toujours les assaisonnements, le piment, et une petite coupelle de sel à côté pour qu’ils agrémentent
eux-mêmes.
Il y a toujours des choses à améliorer, dans la continuité de ce qu’on a appris. Le plus dur c’est le côté financier, les charges… Heureusement, la famille m’aide, et j’ai deux filles qui j’espère suivront la tradition familiale.”